Actualités du PRR FEVRIER 2018

Au 06 février 2018, 5532 ex combattants ont été traités dans le cadre du PNDDR III. 3780 d’entre eux sont réinstallés dans les communautés d’accueil. 90% de ces démobilisés ont déjà reçu leur kit de réintégration et sont accompagnés dans cette phase par les partenaires d’exécution[1].

A Kitona, les démobilisés ont tous terminé les formations qualifiantes et sont en attente d’une évacuation imminente vers leurs communautés de réintégration.

A Kamina, les dernières formations qualifiantes de durée de six mois, ont pris fin au cours du mois de février de cette année. Les démobilisés attendent aussi leur évacuation tout en continuant à s’exercer à la pratique de leur métier nouvellement acquis.

A013_1Depuis novembre le volet du programme qui veut que des membres des communautés d’accueil bénéficient d’un appui en kit de réintégration et en accompagnement technique a démarré. Déjà 189 MCA ont été dotés de kit et sont accompagnés par les mêmes agences partenaires que pour les 3780 démobilisés.

 

 

En attendant l’accompagnement psychosocial, les démobilisés présentant des troubles de comportement sont référé à des structures de santé appropriées. Au total 5 malades ont été stabilisés grâce à l’appui du PRR.

2 d’entre eux seront évacués vers leurs communautés de réintégration dans les jours qui viennent.

Plusieurs autres malades ont bénéficié de soins de santé pour maladies courantes et pour chirurgie.A013_2

Pendant ce temps, le volet Appui aux ménages des démobilisés a démarré. 8 contrats ont été signés avec des ONG nationales afin que cette prise en charge soit assurée. Les ateliers de lancement ont été organisés par 5 des ONG.

Pour rappel, cet appui aux ménages consiste en :

  1. Un appui psychosocial pour le ménage
  2. Une formation dans l’une des 3 filières ci après :
  • Restauration
  • Transformation de produits agricoles
  • Boulangerie
  1. Un service de garderie est aussi organisé en faveur des enfants dont les parents seront en formation

A013_3

[1] FAO ; INPP ; CARITAS

Comments are closed.